Cours d’EXPRESSION CORPORELLE avec Thom YORKE

Publié le par naomibar

 

 

No comment.

 

 

fig. 1 : la pomme de douche
Relevez le bras gauche pour former délicatement une pomme de douche au-dessus de votre chapeau. L’eau imaginaire coule… sur votre chapeau ! Vous ne rêvez pas, l’eau coule bel et bien et vous, vous êtes tout habillé ! Rien ne vous arrête, vous êtes un fou chantant, libre.
 
fig. 2 : l’Egyptien
Souvent considéré à tort comme un « moonwalk » raté, ce pas est en fait un hommage furtif à l’une des principales influences de Radiohead, période Pablo Honey, la musique des Bangles. On peut sans doute y voir également un clin d’oeil pudique aux révolutions en cours dans le monde arabe.

fig.3 : le bouffon
Cette position belle et ambiguë à la fois fait fusionner les signes de la domination et de l’effroi. Une fois en place, tanguez de droite à gauche, comme un bateau ivre de femmes et de peinture. Bouffon malicieux et lucide à la cour des grands, vous signifiez votre résistance, à l’intérieur même d’un système injuste.

fig. 4 : le chiffon
Votre corps est comme suspendu à une corde à linge imaginaire. Reproduisez le mouvement de manière inversée de gauche à droite, frénétiquement. Vous devenez alors le chiffon rouge qu’on agite pour signifier un danger imminent, notamment celui d’être interné.

fig. 5 : le vide-poche
Thom Yorke illustre ici l’une des paroles fortes du morceau : « I will seak myself into your pocket ». Les mains dans les poches symbolisent donc tant le fait de rentrer dans une poche qu’une saine distance désabusée par rapport à la marche du monde, le marketing, les poches etc.
 
fig. 6 : le karatéka
Ce geste typique de karaté symbolise le combat du groupe Radiohead contre les majors et le capitalisme musical. Les mains tendues dans un geste typique du fist-fucking renvoient sans équivoque aux mauvais traitements notoires qu’a subi le groupe en terme de revenu et d’exposition médiatique depuis 15 ans.

fig.7 : le lotus
Accroupissez-vous, les membres groupés, puis relevez-vous lentement en déployant vos bras. Une fois debout, vos mains doivent alors dessiner délicatement une fleur de lotus qui ouvre ses pétales. Cette fleur est le symbole de l’espoir d’une vie renaissante quand les hommes auront détruit la Terre.
 
fig. 8 : le gland
En présentant ostensiblement sa raie au milieu, Thom Yorke évoque ici le fruit du chêne millénaire qui donne son nom à l’album (The King of Limbs). Radiohead se pense ici comme l’humus du monde – le packaging du disque physique sera d’ailleurs biodégradable (source: Emballages-magazine,com). A noter que cette conscience écologique du groupe est également signifiée dans le clip par un éclairage basse consommation.

fig. 9 : la prière
Thom Yorke refuse ici avec audace la dualité entre le corps et l’esprit, dans un mouvement de prière évoquant tout à la fois la constipation. 
 
fig. 10 : le fan
Dans une posture ironique finale, Thom Yorke mime, avec un recul qui l’honore, la réaction classique des auditeurs de The King of Limbs.


Cyril 2Real / illustrations : Laurent Ribet.


 

Vous en voulez encore :

http://dancingthom.tumblr.com/archive


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Ce que j'écoute

Commenter cet article