Portrait de créateur - Dani M Designs

Publié le par NaOmi Bar

naomi-bar-dani-m-design-portrait-dani-m.jpgDesigner, céramiste, créatrice de bijoux, il est difficile de qualifier le métier de Danielle Maugeri, tant il est riche de savoir faire. La jeune créatrice de Melbourne s'est formée elle-même dans différents domaines et grâce aux divers stages qu'elle a suivit. C'est sous le label de Dani M Designs que ces créations voient le jour pour notre plus grand plaisir.

"J'ai un diplôme en Design Industriel, ce qui me semble être une excellente base. Si j'avais étudié la joaillerie ou la céramique, mon travail aurait été sans doute différent. Je ne sais pas si c'est une bonne chose, mais je ne suis certainement pas mécontente de mon parcours."

NaOmi Bar : Quand as-tu réalisé ton premier bijou ?

Danielle Maugeri : Mon premier vrai premier...Je devais avoir 11 ou 12 ans et je faisais des colliers à partir de billes. Je n'avais pas idée, que je ferai des bijoux vingt ans plus tard. Mes premières créations sous la marque de Dani M Design étaient des boucles d'oreilles très minimalistes en forme de disque et des colliers de perles, de couleur blanche et chocolat.

Je venais juste d'apprendre à faire de la "barbotine" et commençais la fabrication de vase. J'adorais porter les choses que je faisais. Et comme je ne pouvais pas me payer des bijoux, alors je fabriquais moi-même ce que je voulais porter. Et quel frisson quand quelqu'un m'interpelait sur ce que je portais...je pouvais dire "C'est moi qui l'ai fait !"

naomi-bar-la-boutique-de-dani-m-design.jpg.jpgLa Boutique de Dani M Designs

NOB : Quand et comment est né Dani M Designs ?

DM : J'ai obtenu mon diplôme avec mon ami (qui est maintenant mon mari) et j'étais complètement désespérée. Je ne voulais pas du tout devenir Designer Industriel ! Il m'a dit un truc très simple, c'était un truc du genre "Donc, tu aimes la céramique n'est-ce pas ?" "Oui" "Et bien pourquoi ne ferais-tu pas de la céramique ?".

Et puis sur la forme, je ne sais pas comment il a fait, mais je me suis dit que je pouvais essayer. Je fais cela depuis 10 ans maintenant.

NOB : A quoi ressemble ton atelier ?

DM : Mon espace de travail est sombre, nous sommes à la recherche d'un atelier. Mon mari (qui confectionne des chaussures pour femmes) et moi, nous désirons un endroit plutôt old school, car tout ici est vintage. Notre boutique, à l'avant, c'est l'opposé...blanc, propre et rangé.

naomi-bar-dani-m-design-my-desk.jpg

NOB : Tu travailles principalement la porcelaine, que représente ce matériau pour toi ?

DM : Pour moi la céramique fait appel à tous mes sens, j'ai besoin dans consommer ! Okay, ça sonne un peu bizarre. J'ai commencé par colorer l'argile et fabriquer aussi bien des corps que des formes, j'ai trouvé des personnes qui avaient la même réaction. Si les gens s'amusent à vouloir toucher ou manger mon travail, c'est un compliment. Je veux faire des choses plus que seulement jolie. Je veux que les gens se déplacent pour voir que c'est fait avec amour et que ces créations ont une âme. La porcelaine et le meilleur matériau pour cela. 

NOB : A quoi ressemble ton processus de création ?

DM : C'est assez fluide, il n'y a pas de règle. Une fois j'ai essayé de concevoir une gamme pour un magasin, mais je me suis retirée. Trop de pression. J'ai besoin de beaucoup de temps, car j'expérimente. Tu peux dessiner un truc génial, qui ne ressemble à rien en 3D... tu dois laisser les outils te guider. Parfois des accidents sont les meilleures pièces. Je deviens plus sage avec le temps, et comme je suis soumise à l'anxiété, je sais que j'ai besoin que les choses viennent d'elles-mêmes. 

NOB : Sur quoi travailles-tu actuellement ?

DM : Ma tant attendu gamme égyptienne !

Il y a quelques années je suis allée à New York et je suis tombée totalement amoureuse de la collection du MET. A mon retour je me suis promis de réaliser cette gamme. Arg! Mais ça prend du temps et je dois juste la continuer. Cela ne peut pas être "le nec plus ultra des meilleures gammes primées" jamais réalisées...mais cela doit être du mieux que je puisse faire. Sinon ça ne se fera pas !

naomi-bar-dani-m-design-inspir-wall.jpg

NOB : Quelle est la pièce que tu préfères ?

DM : Je pense que c'est le "Gold Plated two part necklace set". TELLEMENT simple mais si agréable à regarder... c'est ma meilleure vente.

naomi-bar-two-part-necklace-set.jpg

Gold Plated two part necklace set. Keep or share??

naomi-bar-the-quick-and-the-dead.jpg

NOB : Peux-tu m'en dire un peu plus sur le concept qui se cache derrière The Quick and the Dead ?

DM : Ah, c'était notre boutique éphémère pour Noël. Bientôt, nous ouvrirons notre «salon» d'accessoires pour femmes, dans notre espace. Ainsi, cela deviendra de la haute couture, ce sera plus luxueux...principalement parce que les chaussures de Steve vont être chères. Des chaussures fait à la main sont des oeuvres d'art. La vente en gros dans les magasins les rendrait encore plus chères. Par conséquent, nous avons décidé de les vendre directement dans notre espace, comme ça le client peut voir où la magie s'oppére.
Ceci sera appelé Dead and Buried ! Un nom que nous avons inventé par accident. D*B sera aussi une communauté. L'atelier inclura d'autres bijoutiers
(dont deux sont de nouveaux diplômés). Ils sont choisis pour leur capacité à "s'adapter" à notre travail aussi bien qu'à nous. Nous voulons aussi aider d'autres créateurs...nous ne pensons pas en savoir plus, mais il s'avère que nous connaissons des choses sur certaines choses. Pendant la fabrication de The Quick and the Dead, nous avons encouragé nos amis à y participer. Nous avons aidé notre ami graphiste à réaliser, à partir de ses illustrations pleines d'humour, des objets pour les vendre. Il s'est révélé que tout le monde a eu besoin du torchon "Let them fucking drip dry" pour Noël.

naomi-bar-the-dead-and-the-burried.jpg

Bonus > Voici une petite vidéo du studio de Dani M Design, là où toute la magie oppère.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article